Google présente Gemini, un assistant capable de « comprendre le monde autour de nous « 

google-gemini

Google présente Gemini, un assistant capable de « comprendre le monde autour de nous « 

Mercredi dernier, Google a lancé Gemini, sa dernière création en matière d’intelligence artificielle générative. Ce nouveau modèle vise à rivaliser avec ChatGPT d’OpenAI. Gemini se distingue par sa capacité à percevoir son environnement et à réagir de manière autonome, apportant ainsi une approche innovante à l’intelligence artificielle.

C’est une annonce surprenante pour l’industrie technologique. Google a lancé le déploiement de Gemini, son dernier modèle d’intelligence artificielle (IA), dans le but de rivaliser plus efficacement avec OpenAI, le créateur de ChatGPT, et Microsoft. Lors d’une présentation à la presse, Eli Collins, vice-président de Google DeepMind, le laboratoire de recherche en IA de l’entreprise californienne, a qualifié Gemini de « modèle d’IA le plus vaste, le plus talentueux et le plus général ».

Pendant la présentation, une vidéo a été diffusée montrant un utilisateur présentant divers objets, dessins et vidéos à Gemini. L’IA a commenté verbalement ce qu’elle « percevait », identifié les objets, joué de la musique et répondu à des questions nécessitant une certaine analyse, en expliquant sa « réflexion ». La vidéo a également montré que Gemini pouvait reconnaître des références avec peu de contexte, comme une scène du film Matrix jouée par une personne qui simule l’évitement de balles au ralenti.

Eli Collins a précisé que ce nouveau modèle était « multimédia dès sa conception, possédait des capacités de raisonnement avancées et pouvait coder à un niveau élevé ». Selon lui, Gemini est le premier modèle d’IA à surpasser des experts humains lors d’un test standard de l’industrie, le « MMLU », qui évalue les capacités de ces programmes informatiques à raisonner dans divers domaines, de mathématiques à l’histoire en passant par le droit.

En avant toute vers l’IA Générative !

La course à l’IA générative bat son plein depuis le lancement de ChatGPT il y a un an. Les géants de la Silicon Valley sont engagés dans une compétition effrénée pour développer des systèmes d’intelligence artificielle générative capables de produire des textes, des images ou du code informatique de qualité équivalente à ceux créés par des êtres humains en réponse à des requêtes en langage naturel. Google, qui est leader dans le domaine de l’IA, a été pris de court par le succès phénoménal de ChatGPT et a répliqué en lançant son propre chatbot, Bard.

La véritable compétition réside dans le perfectionnement des modèles sous-jacents à ces applications, des systèmes informatiques initialement alimentés par des textes collectés en ligne, mais désormais enrichis avec une variété de données pour traiter des requêtes contenant des images et interagir vocalement avec les utilisateurs. En septembre, OpenAI a annoncé qu’elle avait doté ChatGPT de capacités vocales et visuelles pour le rendre plus intuitif.

Bard vs ChatGPT

Selon Sissie Hsiao, vice-présidente de Google en charge de Bard, Gemini marque une étape supplémentaire vers leur vision de fournir le meilleur collaborateur d’IA au monde. Gemini sera intégré à l’outil d’IA conversationnelle de Google, renforçant ainsi les capacités de Bard. Dès maintenant, Bard sera en mesure d’effectuer des tâches supplémentaires, mais uniquement en réponse à des requêtes écrites et en anglais. Cependant, il faudra attendre jusqu’en 2024 pour accéder à d’autres fonctionnalités et formats, notamment l’aide avancée à la résolution de problèmes mathématiques.

Moins médiatisé que ChatGPT, Bard a l’opportunité de rivaliser avec son concurrent, qui a été confronté à une forte demande mi-novembre et a dû suspendre temporairement les abonnements à sa version payante.

Google prévoit également de mettre à disposition une première version de Gemini le 13 décembre pour ses clients cloud, y compris les développeurs utilisant la plateforme Vertex AI pour créer leurs propres applications d’IA. Sur ce front, Google rivalise directement avec Microsoft, qui est le principal investisseur d’OpenAI et le numéro deux mondial du cloud, juste derrière Amazon. Les deux entreprises américaines ont travaillé tout au long de l’année pour intégrer des outils d’IA générative à leurs logiciels respectifs, notamment dans les domaines de la recherche, de la bureautique, de la productivité et de la plateforme cloud, entre autres.

Gemini plus performant que GPT-4 ?

Selon Demis Hassabis, le PDG de Google DeepMind, Gemini représente une avancée majeure dans le domaine de l’intelligence artificielle. L’un des principaux défis pour ses équipes était de développer un modèle de langage capable de surpasser la référence GPT-4, créée par OpenAI et utilisée par Microsoft dans ses produits.

Google n’a pas hésité à comparer Gemini à GPT-4 pour mettre en avant ses performances. Selon Demis Hassabis, les deux modèles de langage ont été soumis à 32 tests de référence, et Gemini a remporté presque tous ces tests.

Demis Hassabis a déclaré : « Je pense que nous sommes nettement en avance sur 30 de ces 32 critères ». Cependant, il convient de noter que la plupart des benchmarks étaient très proches les uns des autres. Gemini se démarque particulièrement dans un domaine : la compréhension et l’interaction avec les contenus audio et vidéo.

Avec Gemini, le seo est-il mort ?

le SEO (Search Engine Optimization) n’est pas mort avec l’arrivée de Gemini ou d’autres avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le SEO reste une composante essentielle pour améliorer la visibilité en ligne de votre site web et attirer du trafic organique depuis les moteurs de recherche. Voici pourquoi le SEO reste pertinent :

  1. Compréhension du Contenu : Les moteurs de recherche utilisent toujours des algorithmes pour comprendre le contenu des pages web. L’optimisation du contenu, y compris l’utilisation de mots-clés pertinents, de balises méta et de balises structurées, reste importante pour aider les moteurs de recherche à comprendre le sujet de votre site.
  2. Expérience Utilisateur : Le SEO englobe également l’amélioration de l’expérience utilisateur sur votre site, ce qui est crucial pour retenir les visiteurs et les convertir en clients. Cela inclut la vitesse de chargement du site, la convivialité mobile, la navigation intuitive, etc.
  3. Contenu de Qualité : Les moteurs de recherche favorisent toujours le contenu de qualité. La création de contenu utile, informatif et pertinent pour votre public est un aspect clé du SEO.
  4. Backlinks et Autorité : Les liens entrants de qualité (backlinks) provenant d’autres sites web restent un facteur de classement important. L’acquisition de backlinks légitimes est une stratégie SEO efficace.
  5. Optimisation Technique : L’optimisation technique du site, y compris la gestion de la structure des URL, la création d’un plan de site XML, l’optimisation des balises H1, H2, etc., est toujours essentielle pour le SEO.
  6. Recherche Locale : Si vous avez une entreprise locale, le SEO local est crucial pour attirer des clients de votre région. Cela implique l’optimisation de votre fiche Google My Business, la gestion des avis en ligne, etc.

Bien que l’intelligence artificielle puisse jouer un rôle dans la manière dont les moteurs de recherche classent les résultats, le SEO demeure une stratégie fondamentale pour améliorer la visibilité en ligne de votre site. Il continue d’évoluer avec les nouvelles technologies et les tendances, mais il reste un élément clé du marketing en ligne.

Google évolue-t-il comme un moteur de réponse ?

Google évolue pour devenir de plus en plus un moteur de réponse, en particulier avec l’introduction de fonctionnalités telles que les extraits en vedette (featured snippets) et la réponse directe aux questions dans les résultats de recherche. Cette évolution s’inscrit dans la tendance du moteur de recherche à fournir des réponses directes aux questions des utilisateurs plutôt que de simplement afficher une liste de liens vers des sites web.

Voici comment Google évolue en tant que moteur de réponse :

  1. Extraits en Vedette : Google affiche souvent des extraits en vedette en haut des résultats de recherche, qui sont des extraits de texte extraits de sites web et qui répondent directement à la question posée par l’utilisateur. Cela permet aux utilisateurs d’obtenir une réponse rapide sans avoir à cliquer sur un lien.
  2. Réponses Directes : Google est de plus en plus capable de fournir des réponses directes aux questions complexes. Par exemple, il peut donner des informations sur les horaires des vols, les résultats sportifs en direct, les conversions de devises, les définitions de termes, etc., directement dans les résultats de recherche.
  3. Recherche Vocale : Avec l’essor de la recherche vocale, Google s’efforce de comprendre et de répondre aux questions vocales des utilisateurs de manière naturelle, ce qui renforce son rôle de moteur de réponse.
  4. Google Assistant : Google Assistant, l’assistant vocal de Google, est conçu pour répondre aux questions et aux commandes des utilisateurs de manière conversationnelle, ce qui le positionne clairement comme un moteur de réponse.
  5. Recherche Contextuelle : Google tente également de comprendre le contexte de la recherche de l’utilisateur pour fournir des réponses plus pertinentes. Par exemple, si vous recherchez « restaurants à proximité », il peut vous montrer une liste de restaurants locaux.
  6. Rich Snippets : Les données structurées et les balises Schema.org permettent aux propriétaires de sites web de fournir des informations spécifiques sur leur contenu, ce qui peut être utilisé par Google pour afficher des résultats enrichis et des réponses plus précises.

Google évolue pour répondre plus directement aux questions des utilisateurs et pour fournir des réponses immédiates et pertinentes. Cette évolution est en grande partie due à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique, qui permettent à Google de comprendre le langage naturel et d’interpréter les intentions des utilisateurs de manière plus avancée.

Le SEO a encore de beaux jours devant lui, il faudra s’adapter comme tout le monde depuis le début, il y a maintenant une bonne vingtaine d’années.